•  

    BALLADE N 1 en sol mineur OP 23      Les 4 ballades de Chopin

    C'est ma préférée des 4

    En a peine 10 mn,Chopin nous ballade,  transporte, bouscule. On chavire, puis c'est la douceur, une douce mélodie revient pour nous bousculer de plus belle et cela  jusqu’à  la dernière seconde.

     

     

    ______________________________________________________

    BALLADE N 2 en fa Majeur op 38

    Cette ballade commence par une douce mélodie,puis la tempête, le drame nous surprend, nous fait sursauter...

    Et de nouveau, cette douce mélodie, suivie d' un véritable tsunami qui nous renverse pour finalement revenir en quelques douces notes. 

    C'est donc une véritable ballade entre  une mer tantôt déchaînée et tantôt d'huile !

     

     

    ______________________________________________________

    BALLADE N 3  en La Bémol Majeur OP 47

    Je la trouve un peu plus gai que les autres.

    On trottine, sautille, gambade au gré de cette promenade. la vue est jolie et paisible de notre panorama....

    Par moment le paysage relève  du  sublime, touchant au plus profond  notre cœur.Notre être fond devant tant de beauté, la gravité nous saisit.

    Le final est un feu d'artifice.

     

     

    _____________________________________________________

    BALLADE N 4  en fa mineur OP 52

    5 notes  énigmatiques reviennent comme un leitmotiv, et ne vous quittent plus, tantôt violentes et tantôt douces.

    Une atmosphère pesante, dramatique.... des silences... des envolées à vous couper le souffle...tout se bouscule.... et ces notes qui reviennent,et reviennent..!

    Et pour final  ... une sorte de folie frénétique !

    Une petite merveille !

     Si vous voulez en connaitre un peu plus sur ces 4 ballades, 

    voici un article très intéressant :  ICI

     

      Les 4 ballades de Chopin


    12 commentaires
  • Alors mon bilan est un peu tardif, car j'ai déjà repris mes cours.

    Mais ce n'est pas grave, j'aime bien faire ce petit résumé pour mémoire et récapituler ce que j'ai appris yes

     

     

    MORCEAUX TRAVAILLES

    Wiegenliedchen  de Schumann 

     Le seigneur des anneaux (la comté) 

    Prélude OP 28 N°6 de Chopin 

     La forza del destino  de Verdi (pas fini)

    Femmes

     

     

    Je suis assez contente car j'ai joué des morceaux vraiment différent les uns des autres, ce qui m'a permis de travailler et de progresser dans plusieurs domaines. 

    Wiegenliedchen : les triolets et la fluidité

    Le seigneur des anneaux : le rythme

    Le prélude de Chopin : la douceur et l'interprétation

    La forza del destino : les accords et la vitesse

    Femmes : le rythme

     

    Mon prof m'a fait travaillé  -  des gammes et des arpèges

    Il m'a expliqué que quand je démarre une partition :

             -  il est important de lire les notes dans le rythme et

             - jouer tout de suite dans le rythme, sinon on perd du temps.

    En fait on fait 2 apprentissages : sans  et avec le rythme, donc commencé tout de suite dans le rythme.

    Personnellement, j'ai un peu de mal avec ce point mais j'y travaille.

     

    Je dois aussi vraiment me perfectionner dans la lecture des notes, surtout en clé de fa...

    La je reconnais que je suis un peu fainéante...!oops 

     

    Bon je dirais bilan positif, je progresse doucement mais surement enfin c'est ce que me dit mon prof car parfois j'ai l'impression d'être un escargot !

     

    Mais je peux maintenant aborder des partitions qui avant me paraissait impossible à jouer !

    Donc je suis contente ...!

     

    Voila donc ce qui pouvait être dit....

    J'ai repris les cours de piano la semaine dernière

    et je reprends les cours de solfège ce soir...cool...! car cela faisait 2 ans que je ne pouvais pas  y assister !

     

    Me voila repartie ...pour une 5ème année !BILAN Cours de Piano, 4ème année !

     


    9 commentaires
  •  

     Voici un morceau que j'aime particulièrement, j'aime beaucoup la mélodie.

    Je l'ai travaillé pendant les vacances.La difficulté a été la même que pour la partition 'le seigneurs des anneaux', la main gauche est souvent en contretemps, mais cette partition est beaucoup plus simple.

    C’était une petite récréation pendant les vacances.

    Je suis assez contente car j'avais essayé de la jouer il y a 2 ans mais je bloquais complètement sur le rythme....comme quoi sans s'en rendre compte ...on progresse ! yes

     Bon comme d'habitude, je vais vous dire que je vois beaucoup de défauts, en plusje me suis trompée sur un passage, j'ai joué une mauvaise note et j'ai recommencé sur le 2ème couplet....arf..mais impossible de faire un sans faute, alors je publie comme cela...!

    Bonne écoute ! 


    18 commentaires
  • Alors un peu de mes nouvelles !!!!!!  

    En effet il y a pas mal de temps que je n'ai rien publier !!!!!arf

    En fait mi mai , je me suis attelée à travailler un nouveau morceau : 'La forza del destino' de Verdi.

     Ce morceau a été repris pour le film de "Jean de Florette"et "Manon des sources"

    Je l'ai travaillé pendant plus de  2 mois....je me suis "galérée" longtemps sur certains passages.....!

    Mon prof a trouvé que je l'avais bien travaillé ...mais impossible de m'enregistrer...je ne le connais pas assez bien....je fais que des bétises....et comme j'en ai plus qu'assez de ce morceau.....je capitule.....je ne l'enregistre pas et je passe à autre chose !!!!!

    Et oui il faut bien, parfois, sortir son 'joker' ! yes

    C'est un peu décevant, j'aime bien avoir des traces de mon apprentissage mais a un moment donné  "le jeu n'en vaut pas la chandelle"  ^^

    Voila vous savez tout....

    En ce moment je travaille un morceau bp plus simple....et oui c'est les vacances ....ce sera  beaucoup plus facile pour l'enregistrer !!

     

     

    Petite récréation

    J'ai trouvé cette petite vidéo sur You tube...sur l'influence de la musique sur le cerveau  (par le neurologue Pierre Lemarquis).

    Je l'ai trouvé ludique  et très intéressante !

    Alors maintenant écoutons de la bonne musique qui nous permettra de secréter des endorphines, de la dopamine et de la sérotonine...

    Et nous serons plus heureux !

    A +

     

     


    8 commentaires
  •  

    J'aime énormément ce morceau et j'ai pris beaucoup de plaisir à l'apprendre.

    La main gauche joue la mélodie, la main droite doit se faire assez douce pour ne pas étouffer la main gauche.

    La difficulté est de jouer doucement mais pas trop quand même.....il faut aussi que cela soit audible !!!arf

    L'idée, bien sur, est d'interpréter ce prélude avec sentiment, ce que j'ai essayé de faire, et pour cela j'ai mémorisé la partition.

    Bonne écoute smile

     

    HISTOIRE

    J'ai fait quelques recherches sur l'histoire de ce prélude.

    J'ai trouvé un article très intéressant sur  ce site  www.coindumusicien.com/ , j'ai fait un copié collé du début de l'article.

    Voici  le lien si vous voulez en savoir plus sur chaque prélude  :  COIN DU MUSICIEN

    Les 24 préludes : analyse

    Ils ont été composés approximativement entre 1836 et 1839 et pour l'essentiel, avant l'arrivée à Majorque . Ce qui peut surprendre à la première écoute, c'est la très grande brièveté de la plupart d'entre eux : la moitié n'excède pas la minute, certains n'atteignant même pas 30 secondes. C'est tout simplement qu'en quelques mesures, ces préludes ont tout dit, sorte d'instantanés musicaux où règne le demi-mot. Et quand d'un prélude surgit un thème, Chopin prend bien garde de le délimiter et de ne pas le développer. Parfois même, le thème est tout bonnement absent.

    Ce qui apparaît, par contre, de manière très claire, c'est l'univers complet que forment 
    ces 24 préludes, et ce, pour plusieurs raisons.

    Il suffit, pour s'en convaincre, d'examiner les tonalités successives : 
    chaque prélude en tonalité majeure est suivie d'un prélude dans la tonalité mineure correspondante (voir " théorie " dans " le coin du musicien ") et  ainsi, partant de ut majeur (aucune altération), on escalade d'abord tous les dièses un par un. Les 6 dièses atteints (prélude 13), ce sont les bémols qui suivent (prélude 14 avec 6 bémols), en en perdant un à chaque fois jusqu'à la tonalité ré mineur du prélude 24 (un seul bémol).

    Et c'est cet enchaînement de " tons voisins " qui crée avant tout la cohésion de l'œuvre rendant tous ces préludes indissociables les uns des autres.

    Mais ce n'est pas tout : d'un prélude à l'autre, c'est tout le monde musical de Chopin qu'on traverse, non pas que ses œuvres nous imposent des images précises, mais plutôt parce qu'elles nous permettent de pénétrer dans les pensées intimes de leur auteur.

    On peut même dire qu'on y retrouve sous une forme concentrée des nocturnes, ballades, scherzos, études ou mazurkas.

     

     

     Voici les 24 préludes 

     

     


    17 commentaires
  •  

     J'aime beaucoup cette musique.

    Les difficultés que j'ai rencontrée pour apprivoiser ce morceau ont été surtout d'ordre rythmique. La main gauche est souvent en contretemps par rapport à la main droite.De plus il y a beaucoup de changements, double croche, croche, noire....et tout ce petit monde en quinconce....

    Le métronome a été mon ami, sans lui, impossible de se caler ! Je l'ai parfois haï car ou j'allais trop vite ou trop lentement...mais a force de répétition on s'est retrouvé ensemble bien calé...!

    Je trouve que par moment j'ai un peu trop accentué ma main gauche, j'ai voulu refaire un enregistrement en l’allégeant un peu,  mais impossible de faire une prise correcte donc j'abandonne et je la poste tel quelle....!

    En tout cas c'est un morceau très agréable à jouer, il a pas mal de changement de rythme et d'intensité, c'est plaisant...

    Voila donc je vous souhaite une bonne écoute !!!yes

     

    Voici la musique originale :

     


    25 commentaires